Location Entrepôt, local d'activités, Hauts-de-Seine (92)

    Vous êtes à la recherche d'un entrepôt logistique ou local d'activités à louer dans les Hauts-de-Seine (92) ? 

    Découvrez ci-dessous nos annonces d'entrepôts et locaux d'activités à louer dans les Hauts-de-Seine (92) : local de stockage, entrepôt frigorifique, depot, local industriel, hangar. CBRE vous apporte son expertise. 

    N’hésitez pas à contacter nos consultants qui seront ravis de répondre à vos questions. Ils pourront vous aider et vous accompagner dans votre démarche et sûrement trouver votre futur entrepôt à louer . 

    FOURCHETTES DES PRIX DU LOYER D'un ENTREPÔt - HAUT DE SEINE (92)

    Produits neufs Produits 2nde main
    Min Max  Min Max
    Intra A86 130 € 250 € 100 € 185 €
    Entre L'A86 et la N104 NA NA NA NA
    Extra N104 NA NA NA NA

    Mis à jour le 07/02/2023

    Pensez à élargir votre recherche et Parcourez nos offres d'entrepôts / locaux d'activités et local industriel à louer en Ile-De-France

    CBRE vous propose un panel d’annonces de locaux d’activité, hangars, local de stockage disponible à la location dans les Hauts de Seine. Faites appel à l’expertise de nos consultants pour vous accompagner dans votre projet immobilier : un consultant dédié vous aidera à définir vos besoins et répondre à vos exigences.

    Communes stratégiques dans le 92

    Le département du 92 est un large territoire qui s’étend du nord au sud à l’ouest de Paris. Nombreuses zones de chalandises s’y sont installées car les sièges sociaux situés à la Défense par exemple, permettent une proximité et des échanges rapides. Découvrez les locations d’entrepôts de Gennevilliers jusqu’à Antony en passant par Nanterre.

    Projet d’amélioration de l’accessibilité

    Le projet du Grand Paris prévoit l’aménagement de nombreuses infrastructures de transport pour améliorer le déplacement des voyageurs de l’Ile-de-France. Dans ce contexte, une rame de métro automatique est envisagée dans les Hauts-de-Seine. La ligne 15 devrait être mise en service à la fin de l’année 2020. Les 33 kilomètres et les 16 gares prévues permettront de rejoindre les principales villes des départements voisins, le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis et la Seine-et-Marne, sans passer par Paris.