En veille constante sur les territoires et leurs évolutions CBRE est l’un des observateurs et selon les projets l’un des acteurs du Grand Paris qui s’apprête à transformer la capitale. Entretien avec Deborah Boïco et David Tran chargés d’études seniors CBRE en charge de l’immobilier tertiaire et logistique.

Annoncé en juin 2007, le Grand Paris commence à prendre corps. Pouvez-vous nous rappeler les principaux objectifs de ce chantier hors norme ?

Département Etudes et Recherche : Une meilleure visibilité de la métropole parisienne sur la scène internationale est déterminante dans un contexte de compétition des villes -mondes.
Longtemps, le développement de Paris s’est heurté à ses différentes enceintes successivement repoussées. Virage par son ampleur, le projet du Grand Paris se pose ainsi néanmoins en continuité d’une longue histoire et d’un fort ancrage métropolitain, bien que challengés par une frontière physique et psychologique, celle du périphérique.
Le projet implique un développement conséquent, des infrastructures de transports et va au-delà des problématiques purement fonctionnelles. L’instauration d’une gouvernance ouvre une nouvelle ère de dialogue et de développement des territoires.
Le Paris du 21ème siècle a pour ambition de trouver un juste équilibre économique et immobilier entre la capitale et sa région. Les politiques publiques visent une attractivité renouvelée pour une croissance de l’emploi, un rééquilibrage est/ouest, avec une diffusion des polarités économiques aujourd’hui concentrées à Paris et à l’ouest francilien, un désenclavement des territoires les plus isolés et une meilleure prise en compte des enjeux de développement durable. Tout l’enjeu est de coconcevoir une dynamique urbaine apte à faire converger territoires, populations, pôles d’emplois et de compétitivité, tout en s’appuyant sur des typologies différenciées de territoires. 

Nouvelles lignes de métro, CDG Express et Grand Paris Express vont s’inscrire dans le paysage futur des transports en commun. Quels sont les enjeux de ce Grand Paris des Transports ?

Département Etudes et Recherche : L’IDF possède déjà un réseau très dense. Bien dotée en termes d’infrastructures de transports publics par rapport à ses voisines européennes, des questions se posaient depuis longtemps au sujet des carences de connexion de banlieue à banlieue. Contraints d’utiliser les gares multimodales de Paris intramuros pour se déplacer d’une banlieue à une autre, les franciliens pâtissent dans l’ensemble de la saturation devenue critique de certaines lignes. Le Grand Paris Express modifiera le scénario classique du passage obligé par Paris, avant tout pour une meilleure efficience des mobilités pendulaires (déplacements domicile-travail). En filigrane, les polarités commerciales et touristiques seront également susceptibles d’augmenter leur attractivité, bien que l’objet principal du Grand Paris soit l’amélioration du quotidien des habitants.

En termes économiques quels sont les impacts attendus ?

Département Etudes et Recherche : En plus de fluidifier le trafic, de dédensifier les transports aujourd’hui saturés et d’améliorer le confort des utilisateurs, le développement du Grand Paris Express a vocation à générer un effet d’entrainement des dynamiques économiques. Les connexions favoriseront en premier lieu les pôles de bureaux déjà constitués, tels que La Défense ou Saint-Denis. D’autres territoires renforceront nettement leur qualité d’accueil aux yeux des sociétés tertiaires, tels que Marne-la-Vallée, Bagneux/Arcueil, voire même Orly ou Saclay, avec parfois de vrais enjeux en termes d’innovation et de rapprochement des sphères de la recherche et de l’entreprise. Renforcer, diffuser, amplifier… si la géographie économique de l’Ile-de-France ne devrait pas sensiblement être bouleversée, la multipolarité sera dynamisée, au bénéfice des territoires disposant d’une masse critique suffisante ainsi que des bassins d’emplois qui verront leur socle élargi. Les opportunités d’emplois seront sans nul doute multipliées pour les salariés. La desserte de l’aéroport de Roissy par le CDG Express palliera en outre à une réelle déficience, et permettra de tirer davantage parti du hub exceptionnel qu’est Roissy, 2ème aéroport d’Europe en termes de trafic.


 

Olivier Gérard

Olivier Gérard

Managing Director

Grégoire de la Ferté

Grégoire de la Ferté

Direction Agency Paris Centre CBRE

Pin It on Pinterest

Share This