Suite au lancement, en mars 2022, de l’appel à projets mixtes et bas-carbone Empreintes, pour valoriser cinq terrains non bâtis situés aux jonctions avec Courbevoie et Puteaux, Paris La Défense a révélé l’identité du premier lauréat lors du Salon de l’immobilier bas-carbone (SIBCA) à Paris il y a quelques semaines. C’est le projet Synapses, porté par Pitch Immo et GA Smart Building associés à l’architecte Alfonso Femia, qui a été retenu. Le quartier d’affaires s’offre ainsi les premières tours 100 % modulaires en bois de France. CBRE vous fait découvrir ce projet qui offre l’opportunité de pouvoir vivre à Paris La Défense.

Le plus grand quartier d’affaires d’Europe poursuit sa transition vers un modèle plus mixte et durable. Synapses ouvre la voie des désignations des lauréats d’Empreintes, l’appel à projets qui vise à compléter le parc immobilier de Paris La Défense grâce des bâtiments vertueux et aux usages complémentaires. En lisière de Courbevoie, le projet verra le jour sur l’emprise dite Ségoffin, en façade du boulevard circulaire près du CNIT. Le programme porte sur la réalisation de deux tours, Serpentine et Ségoffin, de 45 et de 39 mètres de haut totalisant, sur 8 000 m2, 220 logements en coliving assortis d’espaces et de jardins communs. Leurs façades seront agrémentées de terrasses et balcons végétalisés, reliés entre eux par des escaliers en quinconce. La start-up Colonies a été retenue comme opérateur de la résidence.

Synapses se distingue particulièrement par la faille végétalisée créée entre les deux tours. Un jeu de gradins sur les façades internes ouvrira une perspective entre les façades nord et sud, conférant ainsi une identité visuelle forte à l’ensemble. La conception de Synapses accorde également une place centrale aux rez-de-chaussée, générateurs de mixité et de dynamisme. Les deux premiers niveaux accueilleront ainsi, sur près de 2 000 m2, à la fois une supérette, une boulangerie, des locaux d’activités dont un tiers-lieu, des restaurants, une conciergerie, des espaces et services dédiés aux mobilités douces ainsi qu’une salle de sport. Au sommet, rooftops, guinguette et potagers partagés animeront les toits. Autre caractère innovant du projet, les résidents bénéficieront de services mutualisés : salles de coworking, de projection, de musique, de divertissement, de sport ainsi qu’une laverie et un social lounge.

Les équipes de CBRE saluent le caractère innovant et résolument engagé dans un immobilier durable du projet. Il répond tant aux nouvelles attentes des usagers du quartier qu’à celles de l’aménageur public. L’opération se veut exemplaire en termes de mixité d’usages et de durabilité. Synapses sera, en France, le premier ensemble immobilier modulaire intégralement en bois. Le principe du modulaire permet en outre de réduire de 40 % l’empreinte carbone de l’ouvrage en comparaison avec des chantiers standards.

Destinées à accueillir notamment des jeunes actifs, ces tours contribuent au renforcement de l’offre résidentielle à Paris La Défense. Les équipes de CBRE, sensibles au sujet de l’hébergement des salariés travaillant à Paris La Défense, soulignent que ces efforts permettent de progresser pour rompre avec la mono-fonctionnalité. À ce titre, Empreintes constitue une illustration concrète de la démarche engagée. Le quartier propose de plus en plus de solutions de logements, au sein desquels les salariés peuvent élire domicile. Alliant nouvel habitat de qualité, cadre de vie en évolution constante et programmation culturelle variée, Paris La Défense poursuit sa transformation d’espace tertiaire en un quartier mixte où il est aussi agréable de vivre.

Le lancement des travaux est annoncé pour début 2025 en vue d’lune livraison de Synapses en 2027.