A l’image de la 5ème Avenue à NewYork et de la New Bond Street à Londres, l’avenue des champs Elysées a un effet «  Marque ». CBRE Retail France nous livre son retour d’expérience.

Pourquoi parle-t-on désormais de la « marque Champs Elysées ? »

TD : Les Champs Elysées ont une renommée mondiale. Vitrine symbole de la France, cette artère commerciale est largement plébiscitée par les enseignes tant nationales qu’internationales. Posséder une adresse ou un flagship sur l’avenue des Champs Elysées  est synonyme de prestige  et de réussite pour nombre d’enseignes. On vient de loin pour seulement se balader, se prendre en photo et faire du shopping. Faire la queue quotidiennement devant une boutique  Vuitton ou Abercrombie est une expérience incontournable. Inscrire le logo « Champs Elysées »  sur ses produits et son packaging est également une communication forte qui apporte une notoriété et une visibilité  aux enseignes qui dépassent les frontières. C’est le cas de  Kusmi Tea dont les ventes ont décollé en Asie après son implantation au 71 avenue des Champs Elysées qui est pour beaucoup la plus belle avenue du monde.

Les Champs Elysées se construisent sur un concept original ou cohabitent mass market et luxe, mélange de Oxford Street et de Cinquième avenue.Que pensez-vous de ce mélange des genres ?

TD : Five Guys ou Guerlain !  Vuitton ou H&M ! Effectivement ces enseignes qui cohabitent avec naturel sont à première vue bien différentes voire bien opposées en termes d’univers et de positionnement de gamme. Une cohabitation à l’image du brassage de la population des Champs Elysées. Touristes, badauds  appartenant à  toutes classes sociales, nationalités  et générations confondues. L’offre commerciale se doit donc d’être différente et différenciante. Le côté impair de l’avenue est davantage le territoire de positionnement du luxe avec l’implantation du joaillier DUBAIL ou du maroquinier Vuitton par exemple. Le côté pair ou côté soleil est plus l’axe stratégique du  « mass market ». Mais ce marché atypique n’a pas de règle figée car la rareté de l’offre et le nombre accru de demandes ne permettent pas une homogénéisation d’implantation des enseignes. Mais, n’est-ce pas mieux ainsi ? Pour les grandes enseignes dont la notoriété est internationale une vitrine sur les Champs Elysées est incontournable. D’ailleurs un Apple Store s’installera dans quelques mois sur les Champs Elysées. Une avenue ou il fallait être depuis longtemps…


Vous pouvez consulter la 2ème partie de l’interview de Thomas Duchêne « Les Champs Elysées, une vitrine internationale atypique »

Thomas Duchêne

Thomas Duchêne

Directeur Retail France

01 53 64 33 94 / thomas.duchene@cbre.fr

Pin It on Pinterest

Share This