Le département Etudes et recherche CBRE communique ses prévisions 2017 sur les marchés immobiliers dans le cadre du rapport « Real Estate Market Outlook CBRE Research ». CBRE a choisi de publier les tendances 2017 du marché des bureaux en IDF extraites de cette étude prévisionnelle CBRE.

2017 : les conséquences possibles d’une offre de qualité rare sur le marché des bureaux en IDF

 La baisse de l’offre immédiate des locaux de bureaux neufs et restructurés s’est accélérée en 2016 et se poursuit en 2017. La pénurie de l’offre de qualité se confirmera non seulement à Paris intra-muros mais aussi à La Défense et sur tous les marchés d’immobilier de bureaux du Croissant Ouest. La livraison opportune en 2017 d’une dizaine d’immeubles de bureaux neufs ou restructurés à Paris intra-muros ne semble toutefois pas répondre aux besoins identifiés des utilisateurs qui ne choisiront pas pour autant de se replier systématiquement vers des zones géographiques périphériques ou des immeubles de bureaux de seconde main. Cette tensions sur l’offre de bureaux de qualité pourrait contraindre les utilisateurs à un statuquo ou à une réorganisation interne de leur immobilier de bureaux faute d’opportunité.

« La demande placée en 2016 a été satisfaisante avec 2,4 millions de m². 2017 confirmera-t-elle cette bonne dynamique ? La raréfaction de l’offre de qualité, déjà marquée dans les secteurs centraux, s’est diffusée et devrait contraindre le choix des grandes entreprises, d’autant qu’il n’y aura pas d’afflux de livraisons cette année. Cela devrait créer des conditions favorables aux lancements d’opérations « en blanc »a résumé Xavier Mahieu, Directeur Général CBRE Bureaux Ile-de-France.
Depuis 2006, 70 % de la demande placée  > 5 000 m² portent sur les bureaux  neufs et restructurés mais, dans ce contexte les volumes placés sur le marché  > 5 000 m² devraient être contraint en 2017.

Le socle 0 – 5 000 m² devrait poursuivre sur sa dynamique de 2016, permettant  une demande placée supérieure à 2,2 millions de m² en 2017.

2017 : Tendances des loyers de bureaux en IDF

Des valeurs locatives orientées à la hausse dans les localisations centrales. Les propriétaires devront rester vigilants quant aux valeurs proposées car la grande majorité des entreprises ne sera pas susceptible d’accepter une hausse des loyers faciaux en même temps qu’une baisse des avantages commerciaux accordés.

En 2017 : La rareté de l’offre de qualité pourrait engager propriétaires et  professionnels de l’immobilier de bureaux à répondre à la question qui s’impose quand les entreprises restent dans l’incertitude de perspectives économiques porteuses :

Doit-on  rééchelonner les loyers faciaux  ou réduire les avantages commerciaux ?

 


Vous pouvez consulter la  totalité de l’étude cbre-outlook-2017_vf

Auteur : David Tran Chargé d’études senior Département Etudes et Recherche CBRE

Contact : Xavier Mahieu. Grégoire de la Ferté


Notre sélection d’annonces



Pin It on Pinterest

Share This