Edouard Barbas directeur du Département IDF Bureaux Sud-Ouest de CBRE s’exprime sur les raisons du dynamisme du marché des bureaux à La Défense.

L’accroissement de la demande sur le segment moyenne surface tient-il seulement au changement de comportement des propriétaires plus ouverts à la division ?

Edouard Barbas : Il y a plusieurs raisons. Pendant les 6 premiers mois 2015, le marché de bureaux à La Défense a été atone. Les propriétaires d’immeubles neufs ou lourdement restructurés ont décidé de diviser leurs tours dernière génération en réajustant leurs valeurs. Certains actifs au-dessus des 500 €/m² s’affichaient à 460 €/m² vers la fin 2015. Par effet de ricochet  de nombreux mandats aux alentours ont dû  baisser leurs valeurs un à un. En 2016, Les valeurs repricées ont été maintenu avec des mesures d’accompagnement toujours aussi attractives.  Par ailleurs, les divisions d’immeubles ont été poursuivies. J’en veux pour preuve « Carpe Diem » qui auparavant se divisait à partir de deux  plateaux et qui désormais se divise par étage. Ensuite, Les propriétaires ont continué à « Upgrader » leurs offres de services partant du principe qu’il s’agit d’un minimum standard pour l’utilisateur. La recherche d’innovation est permanente. Illustration : la tour « Pacific » ! Lourdement restructurée, elle offre une large gamme de services.
Ces 24 derniers mois, 15 transactions à la location, toute inférieures à 5000m², ont été signées pour 23.600 m² environ.

 

Source : CBRE / Immostat

Quelles sont les caractéristiques de ces tours comme par exemple Eqho ou Pacific qui ont enregistré un bon rythme de commercialisation ?

Edouard Barbas : Désormais, la décision des utilisateurs ne peut pas être dissociée de l’offre de services proposée. On est à l’heure du « bureau- hôtel » de l’innovation, du cocooning, de l’adaptabilité, de la flexibilité, du confort, de la convivialité dans un immeuble.
« Eqho » en est le reflet avec des transactions > à 5000 M² mais aussi des surfaces louées à partir de 600 M². « Eqho » a fait l’objet de  commercialisations très actives en 2014 et 2015. La culture de l’aménagement d’espace est la même dans la tour Pacific offrant des standards comme l’auditorium, des espaces lourdement restructurés et connectés.

Les utilisateurs ont besoin de plateaux efficients ou le ratio au m² permet d’optimiser le coût par poste de travail. Consommer moins et/ou consommer mieux !


CBRE remercie Edouard Barbas  d’avoir bien voulu répondre à ses questions sur les évolutions du marché des bureaux à La Défense.
Cette interview s’est faite avec le concours de David Tran chargé d’Etudes Senior dans le Département Etudes et Recherche de CBRE.

 

Pin It on Pinterest

Share This