Après plusieurs années consécutives de hausse de la demande placée, le marché tertiaire bordelais accuse un net retrait de 10% sur un an.

marché de l'immobilier à bordeaux, marché de l'immobilier,

Le marché bordelais affiche un retrait de 10 % sur un an. Le manque d’opérations > 5000m² a pesé sur les volumes. Si les petites surfaces (<500 m²) continuent de porter le marché, le créneau 1 000 – 5 000 m² s’est montré résilient. Le centre continue d’aiguiser l’appétit des utilisateurs, totalisant 5 % de la demande placée.

L’offre immédiate reste stable avec un taux de vacance toujours < 5 %. Signe d’un marché fluide, l’équilibre devrait se maintenir, sans risque de sur offre.

Le loyer prime est stable à 215 €, dans l’ancien les valeurs atteignent 300 €.

Alexandre CIEUX

Directeur CBRE Aquitaine

Fatma AKAR

Research Consultante