L’importance du volet environnemental s’accroît dans les critères de choix d’implantation des entreprises. Pour mieux informer ses clients de l’environnement au sein duquel existent des opportunités d’installation, CBRE dévoile le futur cadre végétalisé du premier quartier d’affaires européen.

Alors que le quartier d’affaires affiche de hautes ambitions environnementales, un projet de Parc sur dalle a, en effet, été présenté au début cet été. Ces cinq hectares d’espaces verts permettront de diviser par deux les émissions de gaz à effet de serre de Paris La Défense qui s’est résolument engagé dans une démarche bas carbone aux objectifs ambitieux. Un futur poumon vert sur l’Esplanade au pied de votre bureau !

 

Entre les bassins Agam et Takis (côté Paris), les quelque 600 mètres de longueur du futur Parc ont vocation à porter le taux de végétalisation de l’Esplanade à 60%. Les différentes espèces d’arbres et de plantes ont été sélectionnées suite à de phases d’expérimentation afin d’évaluer leur adaptation dans un environnement aussi singulier.

Grâce aux haies, arbres de mi-hauteur et parterres encadrant une pelouse centrale, ce parc urbain va constituer un véritable îlot de fraîcheur. Si la présence de végétation casse l’omniprésence du béton, elle apporte également une solution durable aux problématiques thermiques du territoire.

 

 

Mené par l’architecte-paysagiste Michel Desvigne, le projet du Parc reprend les travaux d’origine portés par l’Américain Dan Kiley en 1972, en y apportant une touche de modernité. Le Parc se fixe dans la continuité visuelle de l’axe historique parisien, partant du Louvre jusqu’à la Grande Arche. Les premiers travaux seront lancés à partir de 2024, avec une livraison séquencée pendant deux ans.

« On veut révéler un jardin totalement méconnu de la région parisienne, qui reste fidèle à Dan Kiley et aux jardins classiques à la Française. « , a indiqué Michel Desvigne lors de la conférence de presse organisée pour présenter le projet en avant-première aux médias.

Le place de La Défense à la place de la nature… changement de paradigmes !