Oui selon le dernier Baromètre Paris Workplace SFL-IFOP 2017 qui s’est attaché à répondre à la question : « les salariés de la French Tech sont-ils plus heureux dans leurs bureaux ? ». Mais pourquoi ? La réponse est apportée au travers d’une analyse comparée de la perception des salariés en général vs ceux de la French Tech de leurs bureaux, de l’impact que celui-ci a sur leur bien-être et du rapport qu’ils entretiennent avec leur travail. Premier zoom sur le bureau…

Bureau et bien-être : La French Tech loin devant

Le temps de trajets : un critère indiscutable de bien-être

Moins de 40 minutes de temps de trajet, des notes de bien-être record. On note une corrélation entre temps de trajets courts et le style de vie des salariés – par exemple avec l’adoption du rituel de « Happy Hours » entre collègues.

Avec 22 minutes de trajet en moins par jour, La French Tech gagne 10 jours de travail dans l’année… et 1,6 points de bien-être !

Bureau et bien -être dans sa définition globale

3000 salariés dont 1000 travaillant dans la French Tech ont répondu à 90 questions sur le thème de l’environnement au sens large.

Le Bureau : un argument de séduction

Selon Aude Grant, DGA Asset Management et investissement de la société SFL   » les bureaux de la French Tech définissent les normes de demain ». La Tech a des partis pris forts en matière d’environnement de travail. Aujourd’hui, le critère pour apprécier un lieu de travail n’est pas le prix, la conformité ou les certifications, c’est la satisfaction des utilisateurs. »

 

« Mon salarié est un Guest ! Nous sommes dans la notion d’hospitality à l’anglo-saxonne » déclare Thierry D’Haillecourt de la société Criteo. Désormais, le bureau est un outil stratégique d’attractivité et de fidélisation des talents professionnels perçus comme hyper-volatiles et hyper-exigeants.

J’estime que mes bureaux ont un impact positif sur….

«Pour favoriser l’interaction entre collaborateurs,il faut jouer des espaces de créativité qui relèvent de l’interaction organisée ou des lieux de sérendipité qui sont des lieux de contacts informels comme la zone café»

On prend conscience que l’association du confort-santé-bien-être favorise la créativité.

L’équilibre est dans le mélange Workplace / Facilities. » Commente Béatrice Moal fondatrice de la société ARP-Astrance.


 

Pour toute information supplémentaire, contactez Norbet Pulin ou Stéphane Bund CBRE Design & Project

Vous pouvez consulter l’intégralité de l’enquête Paris WorkPlace SFL- IFOP 2017 dont sont tirés les chiffres qui accompagnent les sujets iconographiques de l’article.

Pin It on Pinterest

Share This