A l’occasion de son point marché de début d’année sur les bureaux franciliens, CBRE a présenté son bilan 2016 ainsi que les perspectives pour 2017.

Revivez les temps forts du Point Marché Bureaux 

 

2016 s’est révélée être une année satisfaisante avec une demande placée soutenue de 2.4 millions de m², un taux de vacance en baisse et une remontée des loyers faciaux dans le centre de Paris.

Un marché 2016 dynamique ayant quelques conséquences sur 2017 : « la raréfaction de l’offre de qualité, déjà marquée dans les secteurs centraux, s’est diffusée et devrait contraindre le choix des grandes entreprises, d’autant qu’il n’y aura pas d’afflux de livraisons cette année. Cela devrait créer des conditions favorables aux lancements d’opérations « en blanc » », analyse Xavier Mahieu, Directeur Général CBRE.

Quant aux loyers en Ile-de-France, Grégoire de La ferté, Directeur Général Adjoint CBRE explique que « la tension sur l’offre de qualité est souvent annoncée comme l’un des prémices à la remontée des loyers. Mais les propriétaires devront rester vigilants car la grande majorité des entreprises ne sera pas susceptible d’accepter une hausse des loyers faciaux en même temps qu’une baisse des avantages commerciaux accordés. »

 

Bureaux Nord et Est : une nouvelle passerelle entre le 17ème arrondissement et Saint-Denis.

L’émergence d’un grand marché du Nord, de la ZAC Clichy-Batignolles à St Denis en passant par St Ouen, va se concrétiser à court et moyen terme, avec la ligne 14 comme colonne vertébrale.
« Si les arrondissements de l’Est parisien et la 1ère Couronne Est affiche de bons résultats et de faibles taux de vacance, la 1èreCouronne Nord est au creux de la vague : bien que la fin d’année ait été plus dynamique, son taux de vacance actuelle ne permet pas d’entrevoir une évolution positive des valeurs » commente Bertrand Vedie, Directeur du département Nord & Est CBRE.

Bureaux Paris : poursuivre la progression en 2017

Le challenge est ambitieux pour 2017 : prolonger l’excellente dynamique avec une possible hausse des loyers économiques.

« Les indicateurs de Paris Centre Ouest sont au beau fixe avec une demande placée dynamique en dépit d’un stock d’offres de plus en plus restreint et des loyers faciaux en hausse, notamment dans les arrondissements du centre. » renseigne Alexandre Fontaine, Directeur du département Paris CBRE.

Bureaux Sud et Ouest : du choix et des valeurs compétitives pour faire venir

En 2017, les très faibles taux de vacance dans Paris intra-muros devraient entrainer une vague de reports vers des marchés plus offreurs. Les territoires Ouest et Sud essaieront donc d’en tirer avantage.

Edouard Barbas, Directeur du Département Sud et Ouest illustre cette observation : « L’Ouest Francilien a signé une belle performance avec La Défense et Neuilly-Sur-Seine en fer de lance. Le Sud francilien s’est enrhumé mais des satisfactions se sont dégagées à l’image d’Issy-les-Moulineaux. »

 


Pin It on Pinterest

Share This