Corentin de Richoufftz Consultant immobilier Agency Paris GS CBRE témoigne de son expérience sur ses recherches de bureaux pour les start-up.

 

Quels sont les points communs en termes de recherches de bureaux des Start-up avec lesquelles vous avez travaillé ? 

C de Richoufftz : De façon générale, nous avons le sentiment que les start-up portent le marché aujourd’hui sur le secteur 2e, 9e et 10e arrondissements. Des sociétés telles que « Le Slip Français », « Tinyclues » ou « Ouicar » nous sollicitent pour leurs recherches de bureaux dans ces secteurs en priorité, ce qui n’était pas le cas auparavant. Inscrites dans les grandes tendances économiques d’aujourd’hui, les start-ups rechercheront plutôt des espaces ouverts (type grand open space avec peu de contraintes porteuses), qu’elles aménagent selon leur propre cahier des charges et leur identité. Les critères de recherches de locaux de bureaux de la start-up sont ainsi, de ce point de vue, souvent comparables à ceux que privilégie une « société classique ».

Quelles sont leurs exigences  des start-up en matière d’aménagement d’espace bureau ?

C de Richoufftz : Confort, convivialité, et productivité sont les maîtres-mots en matière d’aménagements pour les start-up.  Il faut que les bureaux reflètent l’état d’esprit de ce type de sociétés, jeunes et dynamiques.  Des espaces majoritairement ouverts pour promouvoir la communication entre les équipes, alternent avec des espaces isolés souvent structurés avec des cloisons vitrées ; également un large espace dédié à la convivialité et la détente des équipes de travail.

Quelles sont les questions juridiques que les start-up se posent ?

C de Richoufftz : L’objectif est de pouvoir contourner les difficultés liées à un bail commercial classique 3/6/9 ans. Il faut trouver les clés pour pouvoir sortir de ce bail avant l’échéance triennale. Souvent, la croissance d’une start-up est très forte durant les 18-24 premiers mois et elle s’accompagne généralement de recrutements importants. Les bailleurs ont anticipé cette tendance, en ayant recours soit à la sous-location, soit à l’autorisation de recherche de successeur. A titre d’exemple, nous avons accompagné la société « Tinyclues » lors d’ un déménagement en 2014, ils passaient alors de 150 à 350m². En 2016, ils ont à nouveau fait appel à CBRE pour doubler leur surface (700m²) et trouver un repreneur pour les locaux qu’ils occupaient jusqu’alors.

Pourquoi les start-up ont-elles choisi CBRE pour les accompagner dans leurs recherches de bureaux ?

C de Richoufftz  : Pour notre réactivité, notre exhaustivité du marché et notre suivi. Une start-up que CBRE a accompagnée pour une première recherche de locaux de bureaux revient souvent vers nous pour le 2ème et même le 3ème projet de déménagement ! Nous citions « Tinyclues », nous pouvons également évoquer la société « Doctolib », que nous avons accompagné sur 3 projets de déménagements depuis 2014 (environ 1700m² aujourd’hui)Notre connaissance de ce type de sociétés en plein développement, nous permet aussi de bien appréhender leurs problématiques et de créer une relation de confiance durable. De plus, le fait de leur proposer une mission complète, à la fois sur leur recherche pure mais aussi sur la partie aménagement bureau via notre équipe Design&Project nous permet de répondre à l’ensemble de leurs besoins.


Contact : Corentin de RichoufftzConsultant immobilier Agency Paris GS CBRE

Contact : Thierry StievenardDirecteur du développement chez CBRE


Notre sélection d’annonces



Pin It on Pinterest

Share This