2016 confère un bel élan aux marchés de l’activité et de la logistique


Le marché de la logistique en France (> à 5 000 m²)

La logistique notamment poursuit la dynamique engagée en 2015, avec des volumes placés similaires sur le plan national : déjà 2,5 millions de m² sur les 9 premiers mois de 2016, soit 26 % de plus que la moyenne à 8 ans.
Fait notable, le marché est marqué par un net recul de la dorsale logistique, qui, sur 9 mois, ne représente plus que la moitié de la demande placée, contre 70 % habituellement. Les marchés secondaires tels que la Bretagne ou le Grand Sud tirent leur épingle du jeu sous l’effet d’importants clés-en-main.
Les signatures à l’acquisition animent plus que jamais le marché, représentant 43 % des surfaces sur ces 3 trimestres. À ce stade, et après un millésime de choix en 2015, l’Ile-de-France s’affiche en retrait (- 26 %), notamment impactée par la difficulté de polariser les grandes transactions, bien que la tendance devrait s’infléchir en 2017.
Au total pour 2016, nous attendons environ 3,3 millions de m² placés en France dont 800 000 m² en Ile-de-France.

Le marché des locaux d’activités en Ile-de-France

Le marché de l’activité francilien, quant à lui en légère hausse, présente des spécificités de taille en 2016.
Comme pour la logistique, conséquence de logiques patrimoniales ravivées par un contexte de faibles taux d’emprunt, la part des ventes est en hausse, celles-ci représentant plus de la moitié des volumes placés.
Gages de vitalité du marché, les délais de transactions diminuent alors même que les valeurs poursuivent leur hausse.
La quête de produits de qualité s’intensifie, et les parcs d’activités de dernière génération révèlent leur dynamisme, combinant hausse des livraisons et forte fluidité des commercialisations ces dernières années.

Focus sur la logistique urbaine

À la croisée de ces marchés, CBRE révèle l’engouement croissant des utilisateurs pour des sites de logistique urbaine au sein de la métropole parisienne.
À l’instar des pratiques commerciales en mouvement, la logistique opère sa mue en cherchant à se rapprocher des consommateurs.

Le marché de l’investissement industriel et logistique

Sur le front de l’investissement, les volumes engagés sont en hausse avec 1,4 milliard d’euros sur les 9 premiers mois de 2016.
Rééquilibrage du marché entre actifs logistiques et industriels, multiplication du nombre de portefeuilles et meilleure liquidité des actifs secondaires constituent les principaux marqueurs d’une année 2016 prompte à atteindre un niveau record depuis la crise, avec 2,6 milliards d’euros d’engagements anticipés pour la fin de l’année.
La compression des taux se poursuit tandis que le marché gagne en maturité. La fin du cycle se dessine-t-elle ?

 Pour obtenir l’analyse du marché de la logistique en France et des locaux d’activités en Ile-de-France au 3T 2016, cliquez ici

La presse parle de nous ici

Pin It on Pinterest

Share This